Poitiers : il fallait réintégrer Camille - la Nouvelle République

La Cour d'appel de Bordeaux confirme ainsi un jugement rendu par le tribunal d'instance de Poitiers? en mars 2013 tout en doublant la somme allouée à Camille au titre des dommages et intérêts, soit 2.000 ? (1). « Nous sommes bien évidemment ravis de ...et plus encore »



LIRE L'ARTICLE ORIGINAL SUR lanouvellerepublique.fr

LIRE

Vous souhaitez investir dans l'immobilier et défiscaliser !

Vérifier votre éligibilité

SIMULATION PINEL